La théorie de l’évolution de Darwin est basée sur l’idée d’une "première cellule" imaginaire qu’on prétend avoir existé au commencement de la vie. Tout le scénario que les darwinistes construisent autour de la vie est basé sur l’hypothèse que la première cellule présumée s’est formée par hasard, dans l’eau boueuse.

Cependant ce qui est intéressant est que cette première cellule miraculeuse qui se serait formée par hasard dans l’eau boueuse selon les darwinistes, NE PEUT PAS ETRE FABRIQUEE même dans les laboratoires les plus avancés et les mieux équipés et sous la supervision des scientifiques ayant reçu le prix Nobel au 21ème siècle avec leur technologie spatiale. Pour une raison quelconque, cette structure soi-disant "simple" que les darwinistes prétendent être apparue spontanément, ne peut jamais être fabriquée par aucun moyen. Des recherches de grande envergure menées par les professeurs les plus célèbres du monde se sont concentrées sur cette première cellule imaginaire, et ces personnes ont consacré presque la totalité de leur vie à fabriquer cette première cellule mythique. Des pays ont dépensé des fonds considérables à cette fin, l’infrastructure nécessaire a été fournie et les professeurs furent formés, "pas une seule cellule" n’a jamais été fabriquée à partir du rien.

Ceci est naturellement une raison de panique parmi les darwinistes. Parce que cette situation a révélé des faits extrêmement importants sur le darwinisme :

       1. DARWIN S’EST TROMPE.

Contrairement à ce que Darwin avait imaginé, la cellule n’est pas du tout simple. Avec sa structure irréductible, la cellule compte des détails merveilleux et une complexité splendide, et les composants qu’elle contient dépassent toutes les capacités humaines.

       2. LES DARWINISTES SONT INCAPABLES D’EXPLIQUER L’ORIGINE DE LA VIE.

Si la structure la plus fondamentale dans la vie, la cellule, ne peut se former par hasard, ALORS IL EST BEAUCOUP PLUS IMPOSSIBLE POUR LA VARIETE DE LA VIE, avec toutes ses caractéristiques complexes, D’APPARAITRE PAR HASARD.

       3. Et si les darwinistes sont incapables d’expliquer l’origine de la vie, alors TOUS LEURS MYTHES ET SPECULATION A PROPOS DU PROCESSUS IMAGINAIRE DE L’EVOLUTION SONT DES MENSONGES

Même si les darwinistes inventent des histoires sur l’origine de la vie et cherchent à tromper les gens avec des scénarios extrêmement fantastiques, cela ne change rien, et ils doivent encore expliquer à chaque fois, pourquoi ils ne peuvent pas justifier la première cellule illusoire. Peut-être la meilleure indication de cela est les expériences de laboratoire menées à cette fin.

L’expérience de Miller et le premier échec

Une expérience menée par Stanley Miller en 1953 est connue dans l’histoire de la science comme l’expérience de Miller. Dans son expérience, Miller a cherché à obtenir des acides aminés en utilisant des équipements tels que le piège froid qui ne pouvait pas exister dans la nature et des gaz qui n’existaient pas dans la soi-disant atmosphère primitive. L’oxygène qui existait dans l’atmosphère primitive et qui est assez fort pour désintégrer tous les acides aminés au moment où ils se forment, n’était pas inclus dans l’expérience. A la fin de l’expérience, Miller n’a obtenu que quelques acides aminés, et le monde scientifique darwiniste l’a acclamé comme un grand succès. Cependant, le fait est que cette expérience a scientifiquement prouvé que les darwinistes sont incapables d’expliquer l’origine de la vie.

En fait, l’expérience de Miller contenait un grand nombre de détails incompatibles avec la vraie atmosphère terrestre et révélait divers dilemmes en ce qui concerne de nombreuses perspectives. Mais bien que tout cela soit ignoré pendant des années, l’expérience de Miller représente encore un échec total.

La probabilité mathématique pour ces acides aminés, produits dans un laboratoire contrôlé où toutes les précautions nécessaires sont prises et dans des conditions qui ne reflètent pas du tout l’atmosphère primitive, de se réunir afin de former la séquence requise et de produire une protéine fonctionnelle est  de zéro. Vous pouvez trouver plus de détails sur l’invalidité de l’expérience de Miller ICI.

Miller a avoué lui-même que les gaz qu’il avait utilisés afin de reproduire l’atmosphère primitive étaient invalides. En 1983, il a mené la même expérience en utilisant des gaz réalistes, mais il n’a réussi à obtenir même pas un seul acide aminé.

L’expérience de Jeffrey Bada manifeste le même échec darwiniste

Après la mort de Miller, un de ses élèves, Jeffrey Bada, a décidé de répéter l’expérience. En se basant sur l’expérience échouée de 1983 de Miller, Bada a produit un environnement contrôlé tout comme celui de Miller, mais différemment du sien. Il a décidé de réaliser l’expérience dans un environnement volcanique. Bada savait que les nitrites auraient un effet destructeur lors de la formation des acides aminés. Alors, il a ajouté du fer et du carbonate dans l’atmosphère qu’il avait établie afin de neutraliser les acides destructeurs.

Bada supposait que toutes les substances citées ci-dessus étaient présentes dans l’atmosphère du monde prébiotique. Tout comme Miller avait fait en 1953, il a exclu tous les gaz présents dans l’atmosphère prébiotique, mais qui auraient pu empêcher les acides aminés à se former. Il est allé encore plus loin et a produit un environnement volcanique artificiel afin de permettre aux acides aminés d’émerger. Cet environnement ne reflétait pas l’atmosphère primitive de la Terre. Cependant, selon la mentalité darwiniste, l’expérience devrait être effectuée dans ces conditions afin d’assurer un faux succès concernant l’origine de la vie.

Dans cet environnement contrôlé qu’il a établi, Bada a obtenu quelques acides aminés de plus qu’avait obtenu Miller dans son expérience de 1953. Mais lui-même savait que si l’atmosphère primitive était incluse dans l’expérience d’une manière réaliste, il n’aurait pas pu obtenir même un seul acide aminé. Les échecs de toutes les autres expériences réalisées à ce jour en utilisant les conditions de l’atmosphère prébiotique ont parfaitement éclairci ce fait.

Comme on pouvait s’y attendre, pour une raison quelconque, les publications darwinistes ont cherché à dépeindre les acides aminés obtenus par Bada comme un succès énorme. Mais le fait est que cette expérience était un échec, pas un succès. L’expérience est importante en termes de prouver au 21ème siècle que la vie ne peut pas émerger par hasard. Ceux qui considèrent ces acides aminés obtenus comme un succès se trompent. On ne doit pas oublier que même si les conditions avaient été tout comme les darwinistes avaient souhaité et même si tous les acides aminés nécessaires à la vie avaient été obtenus, il serait toujours IMPOSSIBLE d’établir un protocole expérimental pour effectuer les modifications chimiques nécessaires pour transformer les acides aminés en des composants beaucoup plus complexes tels que des protéines et des polymères, pour ces derniers d’être fonctionnels et pour une protéine parfaite d’émerger. Les acides aminés ne représentent qu’une parmi des centaines de conditions nécessaires pour la formation d’une protéine parfaite. Comme nous l’avons déjà vu, la probabilité pour que les acides aminés se combinent afin de former des protéines est une impossibilité surprenante de seulement 1 sur 10950. D’ailleurs, le chimiste James Ferris de l’Institut Polytechnique  de New York a fait le commentaire suivant concernant l’expérience de Bada :

Vous avez obtenu une petite quantité d’acides aminés. Ce que vous n’avez pas pu obtenir ce sont des éléments comme les pièces constructives des acides nucléiques. 1

En outre, il ne faut pas oublier que ce que les darwinistes essaient d’achever ici est ‘la première cellule imaginaire’. Cependant, en plus de contenir des milliers de protéines complexes, la cellule est également une structure étonnante et d’une complexité irréductible abritant des molécules tellement énormes telles que l’ADN et des organites tels que le ribosome, la mitochondrie, la membrane cellulaire et le réticulum endoplasmique. Et les darwinistes sont incapables d’expliquer l’apparition d’une seule protéine cellulaire.

Le célèbre évolutionniste russe A.I. Oparin fait cette déclaration sur le sujet :

Malheureusement, cependant, l’émergence de la cellule représente l’un des points les plus obscurs de toute la théorie de l'évolution.2

De nombreux éléments décrits comme un succès pour le monde scientifique ont toujours été annonceurs de grandes déceptions pour l’évolution. Les fossiles utilisés comme un outil de propagande darwiniste ont toujours dévoilé les fraudes darwinistes, et les fables inventées pour supporter la théorie de l’évolution se sont écroulées face aux nouvelles découvertes scientifiques. La même chose arrive toujours aux darwinistes au sujet de l’origine de la vie aussi. Les expériences réalisées par des chimistes prospères et experts et des professeurs de renommée mondiale dans des laboratoires de haute technologie se sont terminées toujours par un échec pour l’évolution.

Le résultat de l’expérience de Jeffrey Bada aboutit également à une conclusion significative en termes de l’évolution. Peu importe combien les darwinistes fabriquent des fables à propos du développement des êtres vivants et du mythe de l’évolution humaine, ils seront toujours confrontés au fait qu’ils ne peuvent pas expliquer l’origine de la vie.

Et il est bien entendu impossible pour eux de l’expliquer. Parce que ce n’est pas cette première cellule imaginaire supposée apparue par hasard qui représente l’origine de la vie. La vie sur Terre est apparue avec le commandement de notre Seigneur ‘Sois !’ et continue à exister parce qu’Il le veut. C’est Allah (Dieu), le Seigneur des Mondes, Qui crée la cellule, les êtres vivants et l’univers qui les abrite d’une manière si complexe. Cette création glorieuse laissera toujours les darwinistes dans un état de désespoir et sans aucune explication à offrir.

Allah révèle Sa création sans failles dans un verset :

Il est le Créateur des cieux et de la terre à partir du néant. Lorsqu'Il décide une chose, Il dit seulement : "Sois", et elle est aussitôt. (Sourate al-Baqarah, 117)

1http://www.sciam.com/article.cfm?id=primordial-soup-urey-miller-evolution-experiment-repeated
2 A. I. Oparin, Origin of Life, p. 19

Feb 12, 2011