La lumière des poissons qui chassent la nuit : les bactéries

Le calmar Euprymna scolopseset la bactérie bioluminescente Vibrio fischeriont une relation symbiotique. Les bactéries Vibrio fischeri, résident sur le fond du manteau du calmar. Ce qui est connu comme étant l'organe lumineux du calmar.

Le calmar passe les jours se cachant sous le sable dans des eaux peu profondes. Quand la nuit tombe, il va à la chasse et les bactéries dans son organe lumineux émettent de la lumière. Cette lumière lui permet de ne pas être repéré ni chassé par ses ennemis parmi les autres lumières qui existent la nuit. Cette coopération symbiotique implique beaucoup d'autres caractéristiques saisissantes en plus de la communication extraordinaire entre les calmars et les bactéries. Une recherche sur les effets de ces bactéries sur divers tissus de l'organe lumineux a montré qu'une forme particulière de tissu existait dans les bactéries Vibrio fischeriafin de leur permettre d'être installées sur l'organe lumineux du calmar. En outre, ce dernier change sa forme pour aider les bactéries à habiter sur son propre corps leur fournissant ainsi un environnement approprié pour leur résidence. (Gary Hamilton, "Insider Trading", New Scientist, vol. 162, 26 juin 1999, p. 44)

Les bactéries émettent 30 mètres de lumière

L'existence de la lumière est également très essentielle pour la baudroie (ou lotte) car elle chasse aussi la nuit. La lumière la pousse à être repérée par ses ennemis et en même temps permet à ses proies de s'échapper. C'est pourquoi la baudroie a tendance à se cacher quand le clair de lune est plus lumineux ou quand il y a de la lumière artificielle. Lorsque la baudroie est certaine de l'obscurité, elle part à la recherche d'une proie. Son principal soutien à la chasse de ses proies qui comprennent des planctons et de petits mollusques et crustacés, est sa propre lumière. La source de lumière de la baudroie, sont les organes présents juste au-dessous de ses yeux. Ces organes sont remplis de bactéries bioluminescentes qui sont nourries par l'oxygène et le sucre disponibles dans le sang du poisson. (Harun Yahya, Le Miracle du Micro monde)

Ce poisson est capable d’éteindre ou d’allumer sa lumière et peut la tourner dans n'importe quelle direction en cherchant sa proie. La lumière produite par les bactéries est si puissante qu'elle peut se propager à une distance visible de 30 mètres. La lumière produite par une simple baudroie est suffisante pour éclairer une pièce entière. La lumière émise par les bactéries est si efficace que même des heures après que le poisson soit chassé et tué, l'organe lumineux continuera toujours à luire. (Anita Ganeri, Creatures That Glow In The Dark, London, 1995, p.120)

Des lampes intelligentes cachées dans le corps

D'autres bactéries avec des capacités similaires sont capables de rapporter de la lumière pour le poisson pomme de pin. Le poisson pomme de pin (également surnommé poisson ananas) tire son nom des écailles imbriquées qui recouvrent son corps telle une armure. Les bactéries se trouvent un endroit approprié dans le corps de cette créature pour y demeurer. Les facilités fournies par le poisson, aident les bactéries avec de la nourriture et un abri. Et la lumière fournie par les bactéries la nuit aide le poisson à trouver son chemin et à être sûr de sa proie. Une solidarité similaire existe aussi entre les bactéries et les  "Ponyfishes". A l'arrière de la gorge du  "Ponyfish", il y a deux glandes lumineuses occupées par des bactéries. Le poisson avec l'aide des bactéries est capable de se rendre visible en s’éteignant et en s’allumant, et peut être visible sous une forme de lumière quand c’est nécessaire.

Il est utile d'illustrer certains détails mentionnés avec ces quelques exemples. "Penser"est bénéfique pour que les bactéries résident dans les corps des êtres vivants, elles "choisissent"les créatures favorables pour elles-mêmes et sont capables de produire des changements dans les structures des créatures pour s'adapter dans leur corps. En même temps elles protègent la créature qui les abrite et lui fournissent de nombreux avantages. La lumière du calmar est un grand bienfait car elle peut le protéger des dangers. Les bactéries "tiennent compte"de cette occasion, ainsi elles prennent possession d’une maison. Après ces processus intelligents, il devrait être clair que cet organisme semble avoir la capacité de penser. Cependant, l'organisme en question est tout simplement une bactérie. Si nous cherchons la source de cette intelligence dans une bactérie microscopique, alors je crains que nous soyons sans doute très frustrés. L'existence d'un "chef-d’œuvre"glorifiera toujours "l'esprit"qui est conçu dans ce cas par Allah. Ces petits organismes apparaissent vraiment comme étant miraculeux, en termes de conscience. Ce sont seulement quelques preuves de l'intelligence supérieure et de la puissance infinie d'Allah.  

C’est à Allah qu’appartient tout ce qui est dans les cieux et tout ce qui est sur la terre. En vérité, Allah est Celui Qui Se suffit à Lui-même, et Qui est le Digne de louange.
Quand bien même tous les arbres de la terre se transformeraient en plumes, et quand bien même la mer, grossie de sept autres mers, deviendrait un océan d’encre pour écrire la parole divine, qu'Allah aurait encore d’autres messages à transmettre ! Car Allah est, en vérité, le Tout-Puissant, le Sage. (Sourate Luqman, 26-27)