Les cellules qui produisent leur propre énergie

Votre corps fonctionne avec l’électricité. Cependant, votre corps ne reçoit pas de l’électricité de l’extérieur comme les systèmes électroniques que nous voyons autour de nous.

Considérez un appareil électrique. Pour qu’il fonctionne, il faut qu’il y ait un courant électrique depuis une source extérieure à cet appareil, ou bien il faut fournir cette énergie par l’intermédiaire des piles. Autrement, en l’absence de l’énergie électrique, même la machine la plus avancée ne fonctionnera pas. Cependant, différemment de tous ces systèmes, votre corps produit l’énergie dont il a besoin. Des trillions de cellules produisent l’électricité pour continuer à vivre et elles l’utilisent.

Chaque cellule est comme une pile miniature qui permet au corps de fonctionner. Le liquide à l’intérieur de la cellule est du sodium et le liquide à l’extérieur de la cellule est du potassium. Lorsque vous mélangez le sodium et le potassium, les deux minéraux réagissent et une sorte de courant électrique se produit. En conséquence de cette réaction, de l’électricité émerge comme étant un produit dérivé. Ceci est analogue à l'électricité produite par une batterie de voiture quand l'acide sulfurique et le plomb entrent en contact. De la même manière que les appareils tels que les radios, les lecteurs de cassettes, les lampes de poche, les horloges etc. peuvent fonctionner avec l'énergie qu'ils obtiennent des piles, aucune voiture ne peut fonctionner sans l'énergie stockée dans sa batterie. Parce que les piles domestiques et les batteries utilisent l'énergie chimique pour produire des petits courants électriques.

L’électricité utilisée par le corps est appelée bioélectricité. C’est l’échange cellulaire des particules chargées négativement et positivement, que l’on nomme ions. Par exemple, lorsque le potassium est libéré à l’extérieur de la membrane cellulaire et qu’il est remplacé par le sodium, un petit courant électrique se produit. Lorsque le courant électrique passe, le potassium est envoyé à l’intérieur de la cellule alors que le sodium est envoyé à l’extérieur de la cellule. Selon la déclaration de l’un des experts les plus connus dans le domaine de la santé  et de l’alimentation, le Dr. Lendon Smith: “De cette manière les cellules fonctionnent comme de petites piles avec leur propre courant électromagnétique.”

LA CONCEPTION SPECIALE DE LA MEMBRANE CELLULAIRE POUR LA PRODUCTION DE L’ELECTRICITE

L’électricité dans vos cellules se produit grâce au courant des ions (des atomes ou molécules chargés électriquement). Lors du mouvement des ions, les cellules produisent l’énergie de leur énergie potentielle qui est prête à être utilisée. Ceci est analogue à l’eau dans un barrage qui produit de l’électricité en passant par la station hydroélectrique.

Dans les cellules, l’électricité est produite de cette façon : dans toutes les cellules, il y a une différence de voltage électrique le long de la membrane cellulaire. Cette différence de voltage cause la formation d’un courant électrique appelé « le potentiel électrique ». Ce potentiel électrique est également appelé "le potentiel de repos" qui est d’environ 50 millivolts. Toutes les cellules utilisent cette énergie potentielle afin d’accomplir leurs activités dans la cellule. Pourtant, les cellules nerveuses et musculaires utilisent aussi cette même énergie pour des tâches physiologiques. Grâce à ce courant dans les cellules musculaires la contraction a lieu, ce courant permet la transmission des signaux par les cellules nerveuses.

Dans la membrane cellulaire, il y a des canaux qui ne permettent qu’à certains ions de passer par l’intermédiaire de ces canaux, les ions sont envoyés à l’intérieur ou à l’extérieur de la cellule. Avec le mouvement des particules chargées positivement ou négativement, un déséquilibre entre l’intérieur et l’extérieur de la cellule apparaît. La différence entre les liquides qui sont à l’intérieur et à l’extérieur de la cellule, produit un flux d’ions jusqu’à ce que l’équilibre soit rétabli. La membrane cellulaire qui sépare le protoplasme dans la cellule de l’environnement extérieur, a une structure semi-perméable qui permet à certains ions de passer, alors qu’elle en empêche d’autres. Par conséquent lorsque la cellule a besoin de l’électricité, la seule chose qu’elle doit faire est d’ouvrir l’un de ces canaux pour compléter le circuit électrique.

Les canaux dans la membrane cellulaire fonctionnent comme un agent de sécurité permettant à certains ions de passer et bloquant le passage à d’autres. Ce sont des actions qui exigent une conscience parce qu’il n’y a pas de passage aléatoireici. Il est impossible pour des masses de molécules inconscientes de se charger toutes seules de telles responsabilités. Tout cela nous montre un fait renié par les évolutionnistes : La création consciencieuse.

Dans le neurone (la cellule nerveuse) il y a un équilibre parfait formé par les ions, à savoir les atomes chargés électriquement. Les ions qui assument des responsabilités importantes dans les neurones sont le potassium (K+) et le sodium (Na +) qui ont une charge positive, le calcium ayant deux charges positives, et les ions chlorure avec une charge négative. Au repos, le neurone est chargé négativement. Dans cette situation, il existe des protéines chargées négativement et des ions divers dans la cellule nerveuse. A l’intérieur du neurone, il y a plus d’ions potassium qu’à l’extérieur, et moins d’ions chlorure et sodium. L’équilibre des ions dans la cellule a été créé spécialement pour permettre la transmission des courants électriques et des signaux.

Le message qui arrive sous forme de signal électrique, et qui est déposé aux récepteurs dans la membrane des cellules réceptrices, initie une série de processus dans la cellule qui fait penser à une rangée de dominos. Ces processus ont lieu l’un après l’autre dans un ordre parfait, conduisant à l’ouverture des canaux précis dans la membrane cellulaire. De cette façon, après que les ions sodium entrent dans la cellule, la cellule qui était chargé négativement au début (-70 millivolts) est neutralisée. Le transfert d’ions entre l’extérieur et l’intérieur de la cellule produit un nouveau signal électrique. La cellule nerveuse qui transfère le message et qui donc accomplit sa mission, retourne à la position de repos. Ce passage a lieu avec l’ouverture et la fermeture des canaux sodiques et potassiques en moins de 1/1000ème de seconde.

Ces processus qui ont été expliqués en étant simplifiés plus que possible, contiennent des phases extrêmement complexes. Si la production de l’électricité dans une seule cellule avait été laissée à votre contrôle, vous devriez contrôler l’ouverture et la fermeture des canaux et assurer l’équilibre des ions, dans un délai plus court que 1/1000ème de seconde. Néanmoins, bien entendu il serait impossible pour vous d’établir un tel équilibre, ni de guider ou contrôler un système qui fonctionne si rapidement. Cependant, ce système continue dans vos billions de cellules même lorsque vous dormez !

Quelle est la quantité d’électricité produite dans le corps ? La différence entre les charges qui sont à l’intérieur et à l’extérieur de la cellule est d’environ 50 millivolts. Selon les calculs du Professeur Steven M. Simasko de l’Université de l’Etat de Washington, si toute l’énergie produite par les trillions cellules du corps était additionnée, elle suffirait à allumer une ampoule de 40 watts.

Certaines cellules produisent plus d’électricité que les autres. La quantité produite dépend des missions de la cellule et de l’objectif pour lequel le courant électrique est utilisé. Par exemple, les cellules nerveuses doivent produire de grandes quantités d’énergie parce qu’elles transmettent leurs messages sur de longues distances. D’une manière extraordinaire, les cellules se comportent comme si elles étaient conscientes de l’importance des tâches qu’elles accomplissent, et de combien d’énergie elles auront besoin. Elles calculent cela parfaitement et s'acquittent de cette responsabilité sans interruptionau cours de toute une vie, c’est une autre preuve que la production d'électricité a lieu de manière consciente.

Ceci est l’une des conditions qui nous permet de vivre. Par exemple, si vos cellules cardiaques produisaient moins d’énergie que ce qu’elles produisent actuellement, le cœur ne pourrait pas accomplir le processus de pompage (dont les détails seront examinés plus tard), donc le sang ne pourrait pas transporter de l’oxygène et des nutriments à toutes vos cellules, et un danger mortel pourrait en résulter. Mais comme vous l’avez vu, en plus de la création parfaite de notre corps, chaque détail dans son fonctionnement aussi est une preuve d’une sagesse exceptionnelle.

Même le fait qu’une cellule dans n’importe quelle partie du corps perde seulement son potentiel électrique, rompra la connexion de la cellule avec le système nerveux et la laissera sans direction précise. Dans le cas où les cellules du centre visuel perdent leurs caractéristiques électriques ou bien s’il n’y a pas de portes de voltage dans les membranes cellulaires, alors il sera impossible de recevoir les signaux transmis par la rétine et l’individu ne pourra plus voir. De ce point de vue, du fait que chaque détail se trouve dans le corps humain, on découvre de très nombreuses sagesses que l’on arrive à comprendre que récemment.

Alors, comment les systèmes extrêmement complexes dans chacune de vos billions de cellules nerveuses sont-ils apparus ? Comment cette harmonie stupéfiante parmi ces cellules s’est-elle réalisée ?

Comment une communication si parfaite a-t-elle été établie sans causer la moindre confusion ? Comment ce système qui dépend des équilibres et des minutages extraordinairement sensibles  peut-il continuer à fonctionner sans faire aucune erreur ? 

Il est assez naturel que tant de questions qui commencent par le mot "Comment" viennent à l'esprit. Ce qui est particulier ici, c'est la situation de certains scientifiques qui cherchent en vain à défendre la théorie de l'évolution, qui maintient que les systèmes parfaits susmentionnés étaient apparus comme le résultat de coïncidences aveugles. Les évolutionnistes qui essaient d’expliquer l’origine de la vie avec une "première cellule" fictive et des coïncidences (un scénario que même le mot impossible ne suffirait pas à expliquer), n'ont aucune réponse à donner aux questions ci-dessus.

Il n’y a aucun doute qu’il existe une seule explication pour des mécanismes si parfaits : c’est Allah, le Seigneur des mondes, Qui a créé les cellules à partir de rien. Notre Seigneur, le Créateur de tout règle les activités à l’intérieur de la cellule et les systèmes de communications entre les cellules, jusqu’au moindre détail.

C'est Lui Allah, le Créateur, Celui Qui donne un commencement à toute chose, le Formateur. A Lui les plus beaux noms. Tout ce qui est dans les cieux et la terre Le glorifie. Et c'est Lui le Puissant, le Sage.(Sourate al-Hashr, 24)